Skip to content

Mines : le Ghana met fin aux activités de la société chinoise Shaanxi

© 2019 La Tribune – http://www.latribune.fr http://www.latribune.fr.

Les autorités ghanéennes ont décidé de mettre fin aux activités de Shaanxi Mining Company Limited, une société aurifère chinoise. Cette décision intervient suite à un grave accident survenu dans une mine d’or dans laquelle opère la société dans une région au nord et ayant fait 16 morts. L’entreprise n’est pas à son premier accident meurtrier.

L’Etat ghanéen n’a pas attendu la fin de l’enquête pour agir dans le cadre de l’accident dans la mine d’or survenu jeudi dernier. Les autorités du pays viennent de mettre fin aux activités de Shaanxi Mining Company Limited, la société aurifère qui exploite la mine concernée. Lire aussi : Afrique du Sud : 2 milliards de dollars de recettes et l’industrie minière toujours en difficulté [PwC] L’accident survenu dans une mine d’or au nord du Ghana dans la région Est de Upper aux environ de Talensi, a fait 16 morts, selon les sources officielles. Alors que l’enquête promise par les autorités est toujours en cours et que les circonstances exactes de l’accident n’ont pas encore clairement été définies, tout semble indiquer que les mineurs décédés avaient inhalé des gaz toxiques suite à une explosion dans un tunnel de la mine, indiquent certaines sources. Un démenti difficile à recevoir Alors que le débat tourne autour de sa responsabilité, Shaanxi Mining Company Limited ne veut pas en entendre parler et ne se voit carrément pas impliquée. Le porte-parole de l’entreprise, Maxwell Wooma, a indiqué à la presse ghanéenne que les personnes mortes dans l’accident sont des « mineurs illégaux » et qu’aucun responsable de sa société n’était « impliqué ». Lire aussi : Appels d’offres : la Banque africaine de développement sévit contre les entreprises frauduleuses Ce démenti apporté par le responsable paraît difficile à accepter pour la presse qui a rapidement fait de rappeler les précédents accidents miniers du pays mais particulièrement celui d’il y a près de trois ans dans une mine de Shaanxi. Trois mineurs avaient trouvé la mort en inhalant du gaz toxique tandis que quatorze personnes ont dû avoir recours à plusieurs traitements médicaux pour s’être vu exposer au même gaz toxique dans la même mine.


%d bloggers like this: