Skip to content

Togo : Le taux de déforestation du pays passe de 5 à 0,42%, selon une étude

© 2019 PANAPRESS. All rights reserved. Provided by Syndigate.info, an Albawaba.com company

Une étude initiée par la coordination nationale du programme Réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD ) rendue publique récemment à Lomé, indique que le taux de déforestation au Togo est passé de 5 à 0,42%, a appris la PANA de sources officielles, ce mercredi à Lomé.

Ce résultat, précise-t-on, est obtenu après plus d’une dizaine d’années d’actions en faveur de la protection de l’environnement.

Au Togo, selon le ministère en charge de l’environnement, «les forêts sont soumises à une dégradation continue qui impacte négativement sur la gestion durable des terres et par conséquent sur le rendement agricole».

Mais, la mise sur pied de projets divers, notamment le Plan national d’adaptation aux changements climatiques (PNACC) et le processus REDD , ont permis d’atteindre ce résultat.

Le REDD qui a initié cette étude, est un mécanisme qui vise la protection appropriée des forêts et de sa biodiversité, ainsi que le ralentissement du changement climatique.

Il est financé par la Banque mondiale à travers le Fonds de Partenariat pour le Carbone Forestier depuis 2016 pour un montant de 3,8 millions de dollars US et sera exécuté pendant 4 ans, rappelle-t-on.

Le Togo y participe avec 422.000 dollars, ainsi que des partenaires comme la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ, Coopération allemande).

En rappel, selon les résultats du premier inventaire forestier national (IFN) rendus publics en 2016, le Togo, avec une superficie de 56 600 km2, dispose d’un taux de couverture en ressources forestières de 24,24%. La région des Plateaux, le grenier du pays et qui dispose également de sites touristiques, a le plus grand taux de couverture forestière (32,81%) et la région des Savanes dispose du plus faible taux (9,46%). La région Maritime, qui comprend Lomé, la capitale, quant à elle, dispose d’une plus grande superficie occupée par l’agriculture et les infrastructures (51,32%).

%d bloggers like this: