Skip to content

L’Exécutif angolais mise sur tout pour changer l’éducation du pays

© 2019 AllAfrica, All Rights Reserved

Dans le cadre de la révision du Budget Général de l’État (BGE) annoncée, en raison de la chute du prix du pétrole, l’une des priorités consistera à préserver les fonds nécessaires à la réalisation du programme de construction d’écoles dans tout le pays défini l’année dernière.

L’ANGOP a appris ce jeudi que la décision avait été prise lors de la réunion de la Commission de la politique sociale du Conseil des ministres tenue le mercredi 30 novembre à Luanda, sous la direction du ministre d’État au Développement économique et social, Manuel Nunes Júnior.

Les données de l’année précédente mentionnaient l’existence de plus d’un million d’élèves hors du système scolaire. L’exécutif veut renverser cette situation de toute urgence.

Par conséquent, le Président João Lourenço a pris l’initiative d’ordonner l’exécution d’un programme de construction d’écoles sur l’ensemble du territoire national, de sorte qu’il n’y ait plus d’élèves dans cette situation jusqu’en 2022. Les participants de la Commission de politique sociale ont décidé d’élaborer un plan d’action pour la formation des enseignants au cours de cette année dans le cadre du programme de formation des enseignants existant. L’ANGOP a également appris que le gouvernement souhaitait le soutien des principaux pays du monde dans le domaine de l’éducation pour atteindre les niveaux désirés dans ce secteur considéré comme “crucial” pour l’avenir de l’Angola. À la suite de la récente visite du Premier ministre norvégien à Luanda, des pourparlers préliminaires ont déjà lieu avec ce pays, considéré comme l’un des plus avancés au monde dans le domaine de l’éducation. Cependant, il n’y a pas de résultats concluants de ces conversations.

L’Angola est également disposé à collaborer avec d’autres États susceptibles de l”aider à améliorer son éducation à tous les niveaux.

%d bloggers like this: